Vendredi 3 août 5 03 /08 /Août 15:06

wt12

 

Will sentait encore la douleur de sa première sodomie. L'escort boy avait perdu son combat contre Nicolas, un de ses clients, qui l'avait défié dans un cockfight. Le jeune homme vigoureux de 19 ans n'avait pas pu s'empêcher de jouir avant son adversaire de 50 ans. 

Bien qu'ayant empoché 4500 euros, le beau blond cherchait à se venger du médecin. Son espoir était de trouver un mec capable d'écraser celui qui l'avait humilié. En croisant Frank, une vieille connaissance, à la salle de sport, Will se dit qu'il avait trouvé le profil idéal. Frank était un boxeur hyper viril, plus âgé que Will (29 ans contre 19), et parfaitement hétéro. Déjà père de deux enfants, Frank vivait mal de son poste d'agent de sécurité, et n'hésitait pas à sucer un mec de temps à autre pour arrondir les fins de mois. Il accepta donc que Will organise un combat sexuel entre lui et le médecin qui avait défait son pote.       

Toujours à la recherche d'un beau gars à qui se mesurer, Nicolas accepta immédiatement de rencontrer le boxeur. Le lendemain soir, Frank sonna donc à sa porte. Dès l'entrée, il fut frappé par le luxe de l'appartement du chirurgien. Il voulait surtout s'assurer de pouvoir gagner autant d'argent que son pote Will, mais en remportant la victoire bien sûr...

"Je veux les mêmes conditions que Will mec, 4500 euros pour jouer à ton petit jeu, et le premier qui réussit à faire jouir l'autre a gagné, c'est bien ça ?"

Nicolas confirma les conditions, en lui rappelant aussi le gage du perdant
"C'est ça, mais n'oublie pas que si je fais gicler ta semence en premier, ton cul m'appartient...entièrement"

Frank répondit avec arrogance
"Ok, mais n'y compte pas trop mec...Will est sympa, mais il est jeune et un peu fiotte, je suis un père de famille moi, je fais ça uniquement pour l'argent. Jamais tu ne me feras perdre le contrôle de mes couilles"

Le boxeur enleva alors son t-shirt pour se préparer à la confrontation. Nicolas fut saisi par son torse, pas un torse de minet bodybuildé et imberbe, mais un torse de vrai mec, velu, puissant, et bien sec. Mais le plus impressionnant étaient les bras du boxeur, massifs, et dégageant une force incroyable. Ces bras qui avaient dû abattre bien des adversaires sur le ring.      

Avant de se dévêtir lui aussi, le chirurgien proposa à Frank de lancer le combat en 69, chacun suçant l'autre. Le boxeur aurait préféré une branlette mutuelle, moins dérangeante pour un hétéro, mais accepta pour montrer qu'il ne craignait rien face à ce vieil amateur de gigolos. 

Nicolas emmena Frank dans sa chambre, et aida son adversaire à retirer le jean qui moulait si bien ses fesses musclées. Il enleva son peignoir à son tour, et les deux combattants prirent place tête bêche sur l'immense lit du médecin, chacun faisant face à la queue de l'autre. Les adversaires arboraient déjà une bonne gaule, excités par le combat à venir. 

Le chirurgien se régalait d'avance. La bite du boxeur était véritablement incroyable, elle dépassait celle de Will de 5 bons centimètres ! Une vraie queue de porn star, joliment courbée de plus. Nicolas l'enfourna sans plus tarder, goulûment, mais sans réussir malgré son appétit à avaler tout entier ce monstre de 21 centimètres !  
A l'autre bout du champs de bataille, Frank s'affairait déjà sur le sexe de son adversaire. Sans précipitation, il lubrifiait à petits coups de langues le gland rose déjà bien gonflé. Frank n'avait pas autant l'habitude que Will de faire le gigolo, mais il avait quand même développé une bonne expertise. Sa grande force était de prendre tout son temps pour faire monter le désir chez l'autre, sûr qu'il était de sa capacité à maîtriser ses propres sensations et à éjaculer presque sur commande.  

Nicolas en restait lui à sa technique de gorge profonde, gêné toutefois par la taille du dard du boxeur. Il pompait en cadence, avec entrain, mais sans réussir à pousser ses lèvres jusqu'à la base du sexe. 

Frank ne se contentait pas d'exciter le médecin avec ses caresses buccales. Il connaissait aussi le pouvoir des mots, et commença à provoquer Nicolas.

"Quand j'aurai fait couler ton jus dans ma bouche vieux mec, je planterai mon bâton dans ton cul, et tu vois la taille qu'il a ?? Prépare toi à pleurer, ça t'apprendra à provoquer des mecs bien plus costauds que toi dans tes défis de détraqués".

Le chirurgien n'avait pas l'habitude de se faire ainsi menacer, et la perspective de se faire enculer par le monstre qu'il était en train de sucer ne l'enchantait que moyennement...Nicolas était avant tout actif, et même si son rectum avait déjà accueilli des tas de bites, aucune encore de cette taille n'avait franchi ses sphincters. En vérité, il se demandait même si cela était possible sans dommage physique pour lui. Et cette pensée l'excitait autant qu'elle l'effrayait. 

5 minutes après le début du challenge, Nicolas n'était pas aussi à l'aise que dans ses précédents défis. Ce n'est pas que Frank ne lui plaisait pas. En fait il lui plaisait beaucoup trop. Les gigolos qu'il avait l'habitude de défier étaient souvent des mecs un peu artificiels, passant leur temps à la musculation. Le boxeur affichait lui une beauté brute, sauvage, troublante. Et il suçait divinement bien en plus !  

Une sensation étrange montait directement des couilles au cerveau du chirurgien, une sensation terriblement agréable mais qui sentait aussi la perte de contrôle et la défaite.   
Il était temps pour Nicolas de passer à la vitesse supérieure. La queue monstrueuse de Frank étant impossible à pomper entièrement, il décida de la branler à deux mains, tout en jetant de temps à autre un petit coup de langue sur le gland turgescent. Le boxeur sentit tout de suite la différence. Le chirurgien savait branler un mec, ça se sentait. 

Frank sentait à son tour le plaisir monter dans son bas ventre. Ses certitudes vacillaient alors que Nicolas accélérait sans cesse le va et vient de ses mains expertes sur son membre. Pour se donner du courage, le boxeur pensait à ses enfants et aux vacances qu'il pourrait se payer avec cet argent. Mais il voulait absolument éviter l'humiliation d'une sodomie par ce vieux mec.

Le boxeur se résolut alors à changer lui aussi sa technique, et cessa de travailler la bite du chirurgien pour s'intéresser à ses arrières. Malgré le dégoût que cela lui inspirait, la langue de l'hétéro se mit à caresser la rosette soigneusement épilée de Nicolas. Le médecin ne croyait pas ce qu'il ressentait. Jamais il n'aurait pensé qu'un boxeur viril et complètement hétéro accepterait de faire un anulingus pour remporter son défi. Instinctivement, Nicolas écarta les jambes pour offrir tout entier son trou à la bouche de Frank. Branlette contre bouffage de cul, les techniques étaient bien différentes, et Nicolas espérait pouvoir tenir la distance grâce à son expérience de ces défis et à l'habileté de ses mains. Nombreux étaient les hétéros arrogants qui avaient essayé de retenir leur sperme pour échapper à la sodomie mais avaient fini par craquer devant son expérience.          

20 minutes après le début du combat, Frank avait de plus en plus de mal à lécher le cul du médecin, mais en boxeur habitué à souffrir il tenait le coup pour sauver son honneur...et surtout son propre derrière !  Il sentait la résistance de Nicolas faiblir. Voir un père de famille viril lui offrir le bouffage de cul de sa vie était quelque chose d'incroyable pour le médecin. 

Pour hâter la fin, Frank se mit à branler la queue de Nicolas tout en continuant à lui pénétrer le trou du cul de sa langue habile. Le boxeur utilisa sa meilleure technique de masturbation : il frotta de la paume de sa main le gland luisant de mouille de son adversaire, avec une lenteur insoutenable, tout en lui massant les couilles. Les yeux de Nicolas exprimèrent à la fois son plaisir intense et sa surprise de voir cet hétéro si expert en branlette de mec. Au-delà du mouvement, c'est surtout le rythme que Frank maitrisait parfaitement : il savait amener le médecin au bord du précipice, et ralentir au dernier moment le mouvement pour empêcher son foutre de jaillir. 

Frank ne voulait pas seulement gagner maintenant, il voulait humilier ce médecin qui pensait pouvoir le sodomiser. Emporté par le plaisir, Nicolas ne parvenait plus à s'occuper de la tige de son adversaire, et attendait la défaite, en suppliant maintenant le boxeur de le laisser éjaculer. Son corps ondulait au rythme de la langue et de la main de Frank. Le precum dégoulinait de sa bite en flot ininterrompu, c'était à se demander si une éjaculation serait bientôt encore nécessaire...

Après avoir infligé près d'un quart d'heure de ce supplice à Nicolas, le boxeur décida de porter le coup de grâce à son adversaire. Il cessa ses attouchements subtils sur le gland du médecin pour le branler franchement, avec de longs mouvements rapides. Quelques secondes plus tard, ce dernier poussa un cri de stupeur et 4 longs jets de crème blanche recouvrirent le torse sculpté du boxeur. 

Pour la première fois, un hétéro avait réussi à traire le médecin. Le boxeur réclama son dû, et empala Nicolas sur son immense sexe, avant de le limer quelques minutes puis de lui remplir le rectum de son foutre. Hurlant de douleur lors de la pénétration, le médecin jura de trouver, à son tour, le moyen de se venger.     

 

Par Weiduke - Publié dans : Escort boys - Communauté : exhibition et humiliation
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Mars 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus