Samedi 3 mai 6 03 /05 /Mai 20:00

235.jpgfenc-copie-1

Seb                                                                                 Jean                                                                                      
           

Seb et Jean devaient s'affronter dans la deuxième demi-finale du défi de force sexuelle des sportifs de la fac. Les deux athlètes étaient clairement des poids légers en comparaison d'Omar et Marc qui s'étaient affrontés auparavant. Jean représentait le club d'escrime. Il venait d'une famille catho traditionnelle, et avait passé un long moment chez les scouts. Malgré sa tête de premier de la classe, le petit brun avait fait jouir Samir le boxeur en quelques minutes...Les autres sportifs se méfiaient désormais de ce vicieux aux doigts habiles.  

L'opposant à Jean pour cette demi-finale était Seb. Le joueur de tennis avait utilisé sa longue queue raide pour battre Thibault, la star de l'équipe de rugby locale. Contre toute attente, la bite du poilu hyper barraqué avait fini par lâcher son jus devant le minet blond à tête d'ange. 

Jean et Seb jouaient donc dans la même catégorie, celle des petits mecs pas impressionnants, mais bien vicieux. 

Le précédent combat avait montré que le doigtage de cul était une technique mortelle dans ce défi de force sexuelle...Pour cette demi-finale, il était donc interdit de s'attaquer à la prostate de son adversaire. Mais hormis cela, tout était permis pour faire jouir l'autre en premier et accéder à la finale.

Jean était convaincu que sa grande force était de n'avoir jamais été excité par le corps d'un mec. Seul le sentiment de domination lui donnait du plaisir. 
 
L'escrimeur laissa donc sereinement Seb venir à lui. Fier de sa teub de 20 centimètres bien épaisse, le joueur de tennis s'approcha et la colla contre le chibre, 5 centimètres plus court, du catho. Les deux bites emmêlées commencèrent alors leur frottement. Seb menait la dance, et agitait le bas du dos pour envoyer son épée de chair contre le barreau de son adversaire. Le scout devait reconnaitre que le membre du tennisman était d'une dimension et surtout d'une rigidité impressionnantes. Il savait qu'il ne pourrait le vaincre sur ce terrain. Jean choisit donc de privilégier la technique et l'endurance. Il orienta les mouvements de sa bite pour venir frotter le dessous du gland de Seb. Ses séances de masturbation entre scouts lui avaient appris que cette partie était hypersensible. Cette tactique provoqua rapidement une bouffée de plaisir chez le blond. Le bout de sa verge appréciait le traitement qui lui était réservé. 

Pour ne pas laisser l'avantage à son adversaire, Seb glissa soudain sa langue entre les lèvres du catho l'entraînant dans un baiser profond. Le blondinet à grande queue était sûr que comme beaucoup de petits scouts, Jean cachait quelques tendances homosexuelles. Et Seb était bien décidé à aller les chercher pour pousser son adversaire vers l'excitation maximale. Les deux langues se mélaient maintenant, dans ce qui ressemblait plus à un combat qu'à un baiser. Jean était dégoûté de cette langue de mec dans sa bouche, mais sûr de son hétérosexualité, il espérait prendre Seb à son propre piège.      
 
Le combat se menait désormais sur deux terrains, langue contre langue et queue contre queue. Le tennisman pensait disposer d'un avantage important : ce cockfight n'était pas le premier qu'il menait, loin de là. Sa belle queue rigide avait déjà prouvé son endurance contre des adversaires bien plus impressionnants et bien mieux montés que ce petit scout. Cependant, Seb devait reconnaitre que Jean savait manier sa teub, et le frottage gland contre gland imposé par le catho ne le laissait pas indifférent.   
 
Après 10 minutes de combat, les deux adversaires arrivaient toujours à se contrôler et il était difficile de savoir qui allait remporter la victoire. Les deux verges coulissaient toujours l'une contre l'autre à grande vitesse. La sueur commençait à perler sur le front de Seb. Il n'était pas encore inquiet, certains de ses combats avaient duré jusqu'à 30 min, mais sa verge commençait à être un peu trop excité à ce stade...Pour mettre toutes les chances de son côté, Seb commença à caresser doucement les couilles du catho, en roulant entre ses doigts ses deux boules bien rondes.
 
La bouche, la bite, les couilles maintenant...Jean n'avait jamais été autant sollicité durant ses petits jeux sexuels scouts. Et pour la première fois de se vie, il craignait d'avoir des difficultés à remporter ce défi. Même si son visage restait impassible, il sentait que son corps devenait de plus en plus sensible aux gestes du tennisman. Il était temps d'agir.
 
D'un coup, Jean sortit sa langue de la bouche de Seb, et cessa de frotter sa queue contre celle de son adversaire. Il recula d'un pas, puis colla fermement son corps contre celui du tennisman, en...lui coinçant la verge entre les cuisses !    
 
Seb ne put cacher sa surprise
"C'est quoi ce bordel ??? on fait quoi maintenant, tu crois me faire jouir juste en bloquant ma queue ? tu rêves mon pauvre...Attends un peu que je me dégage, je vais te faire payer ça, on va reprendre les choses sérieuses!"
 
Mais Jean n'avait aucune intention de laisser le tennisman se dégager. L'escrime lui avait permis de développer des cuisses bien musclées, et il avait pu expérimenter avec ses potes scouts l'utilité que cela pouvait avoir dans un défi sexuel. Jean avait à plusieurs reprises fait jouir des mecs en leur branlant la teub entre ses cuisses. Il avait l'intention de faire subir le même sort à son adversaire du jour.
 
Il commença donc un lent mouvement de va et vient tout en comprimant au maximum le membre de Seb entre ses jambes d'athlète. Pour ce dernier, la sensation ressentie était délicieuse...Sa queue était plus comprimée que dans le plus serré des vagins qu'il avait connue ! La situation devenait critique pour le minet blond, sa verge commençait à lâcher du precum.
 
Jean sentait maintenant la mouille du blond humidifier l'intérieur de ses cuisses, rendant la branle encore plus efficace. Seb essayait de continuer à s'occuper du catho, mais il n'avait plus accès à sa bite, plaquée contre ses abdos. Désespérement, ses mains massaient ses fesses fermes, mais sans grande efficacité.
 
Jean prenait son pied à voir ce mec à longue queue pris au piège de ses cuisses.
"T'avais aucune chance, les cathos ne jouissent pas devant des mecs, la religion nous donne de la force et nous rend supérieurs, c'est comme ça ! Fallait pas te mesurer à moi, toutes tes copines sauront que tu as juté devant un mec"
 
Seb ne comprenait pas ce qui lui arrivait, il avait réussi à faire jouir dans le premier combat un rugbeux hyper musclé, et un scout chétif le mettait en difficulté...Sa capacité de résistance était brisée, le plaisir devenait trop fort. Il posa la tête sur l'épaule de son adversaire et attendit, hâletant, le coup de grâce. 

Jean accéléra encore le rythme de ses cuisses. Le corps du tennisman fut soudain agité de spasmes, et l'escrimeur sentit la semence de son adversaire inonder ses jambes. Trop heureux d'humilier ce minet arrogant, le scout continua à pomper son membre jusqu'à ce que ce dernier devienne minuscule, et échappe du coup à l'emprise de ses cuisses musclées. Vidé de ses forces, Seb tituba en arrière et dut s'appuyer contre un mur. Humilié et vaincu, sa queue poisseuse de foutre blanc marquait sa défaite. Une nouvelle fois, Jean avait dominé par sa technique et son endurance la longue queue d'un de ses adversaires, et accédait ainsi à la finale.      
    
Par Weiduke - Publié dans : Bite contre bite - Communauté : Communauté gay
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Juillet 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus