Vendredi 30 août 5 30 /08 /Août 20:30



Jérôme était très fier de sa queue, et ne manquait pas une occasion de la faire admirer à ses potes du club de judo de la fac. Une queue massive de 23 cms, épaisse, et surmontant une paire de couilles...monstrueuses ! En fait, tout le corps du capitaine de l'équipe de judo puait la virilité : un torse massif, des cuisses larges comme des troncs d'arbre, le tout recouvert de poils noirs et denses. Avec son mètre quatre vingt quinze et ses presque 100 kilos, Jérôme méritait bien son surnom de Goliath.
 
Aussi, le judoka n'avait pas hésité une minute lorsqu'il avait entendu parler de ce défi de force sexuelle entre sportifs de la fac de Toulouse. Il en était sûr, personne ne pouvait bander plus dur et plus longtemps que lui. Le mec qui lui ferait cracher son jus en premier n'était pas né...
 
Le sort avait désigné Marc comme opposant à Jérôme. Marc était un pilier de la salle de muscu de la fac. Il était plus jeune que Jérôme, 19 ans contre 22, et son petit mètre soixante quinze n'impressionnait pas vraiment le judoka. Mais Marc s'occupait de son corps 2 à 3 heures chaque jour, et le résultat était saisissant... Si le judoka poids lourd mêlait muscle et gras dans ses 100 kilos, le corps du bodybuilder n'était que muscles ! Toutes les filles de la fac étaient folles de cet apollon blond au style propre sur lui, façon mannequin Abercrombie.  
 
Les étudiants attendant le combat ne donnaient pas cher de la peau de Marc : le musclor imberbe pesait quand même 25 kilos de moins que son adversaire, et le "fighting spirit" était réputé plus fort chez un pratiquant de sport de combat que chez un amateur de gonflette.
 
Jérôme et Marc prirent position face à face, bite contre bite. La queue du judoka battait celle de Marc de 5 bons centimètres. Le frottement commença. Jérôme contemplait le chéri de ces dames avec condescendance, et lui promettait la défaite.
      
"Tu vas voir la différence entre une vraie teub de sportif et ta petite queue gonflée aux hormones, je vais te purger les burnes en 5 minutes !"
 
Le duel de queues battait maintenant son plein, et chacun des adversaires présentait une érection parfaite. Après 10 minutes de combat, aucun signe de faiblesse de part et d'autre n'apparaissait. En bon judoka, Jérôme décida alors de poursuivre le défi...au sol, son terrain préféré ! Marc fut complètement surpris par le wasari du judoka et tomba lourdement sur le dos. La violence n'était pas autorisée dans ce défi, mais Jérôme prenait quelques libertés avec les règles...Il plaqua ses 100 kilos sur l'apollon, sûr de lui couper le souffle, et de le dominer ainsi complètement.
 
Les deux athlètes luttaient maintenant à l'horizontal, et leurs membres s'affrontaient toujours 15 minutes après le début du combat. Les coups de reins se succèdaient, chacun utilisant sa force musculaire pour frotter avec le maximum d'efficacité la bite adverse. Mais contrairement à ce qu'avait espéré Jérôme, Marc ne semblait pas gêné du tout par le poids du corps du judoka. Les heures à soulever la fonte montraient leur utilité !
 
Un peu déçu, Jérôme décida d'accroître sa domination physique pour exciter son adversaire et l'amener à lâcher son sperme plus rapidement. Il utilisa ses bras velus et musclés pour comprimer au maximum le torse du beau bodybuilder et lui couper le souffle. Mais Marc n'avait pas l'intention de se laisser faire, et de ses bras puissants il enserra à son tour le judoka dans un véritable "bear hug". Dans l'effort, les bras du bodybuilder révélaient toute leur puissance. Les biceps de Marc étaient ronds comme des balles de tennis, et les veines saillaient sur ses avant bras musclés. Marc choisit de défier le judoka :
 
"Sur tes 100 kilos, combien de gras dis-moi ? Je vais te faire sentir ce que font les vrais muscles..."  
 
Les deux mâles mettaient toute leur force à écraser l'autre, tout en continuant le mouvement de va et vient avec leurs queues. Jérôme commençait à trouver le temps long, et n'était plus si sûr de remporter une victoire facile. Il devait avouer que la pression des bras du bodybuilder commençait à devenir très forte...De l'autre côté, Marc rougissait de plus en plus sous le coup de l'effort, mais son cul bien cambré continuait à s'agiter sous celui du judoka pour mener le frottement de leurs tiges respectives.
 
30 minutes après le début du défi, les deux adversaires suaient à grosses gouttes, dans une lutte devenue autant physique que sexuelle. A son tour, le visage de Jérôme devenait écarlate. La force des bras de Marc commençait manifestement à faire son effet. Petit à petit, la pression se relâchait sur le torse du bodybuilder, et les bras de Jérôme, le "goliath" des tatamis, semblaient perdre de leur vigueur.
 
Soudain, Marc sentit un très bon présage au niveau de son entre jambes : une nette sensation de "mouillé". Et la bonne nouvelle était que cela ne venait pas de sa bite, mais bien de celle du judoka ! Jérôme lâchait prise. Plus d'une demi heure de frottement commençait à avoir raison de son endurance sexuelle. Mais côté endurance physique, la situation n'était pas meilleure ! Les bras de Marc resseraient toujours plus leur étau, et le judoka ne respirait plus qu'avec une grande difficulté. Un filet de bave coulait de sa bouche jusque sur le cou du bodybuilder. Ses bras n'avaient plus aucune force. Son corps poilu s'agitait de moins en moins, et il semblait attendre la défaite avec résignation. Seule sa queue tenait encore, dans une belle érection, mais la quantité de mouille sortant de la fente de son gland laissait présager une fin rapide.
 
Et dans un grand râle, David triompha de Goliath ! Jérôme dessera complètement son étreinte, et sentit la délicieuse sensation qu'il combattait envahir tout son corps. La bête de combat perdit tout contrôle, et ses deux couilles monstrueuses expulsèrent son jus en 5 ou 6 spasmes violents. Le foutre du judoka se répandit sur les torses des deux adversaires. Mais Marc ne relâcha son emprise qu'après avoir senti la bite de Jérôme redevenir complètement flasque. Il se dégagea alors en poussant le vaincu sur le flanc, et marqua sa victoire en se branlant et en giclant son sperme sur le corps défait du loser.     
Par Weiduke - Publié dans : Bite contre bite - Communauté : Roman gay Rose
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus