Dimanche 27 mars 7 27 /03 /Mars 20:00


                                 
Sam                                                         
Malik
Sam se demandait comment il avait bien pu en arriver là : voilà 10 min que lui et Malik se branlaient mutuellement pour voir qui des deux réussirait à retenir son sperme le plus
longtemps.
 
Au début, tout avait commencé par un défi : à la salle de musculation de République à Paris, racaille et gays poussaient la fonte côte à côte, mais on ne pouvait pas vraiment parler de
respect entre eux...Un jour, dans les vestiaires, Malik et ses potes, Mouss et Kevin, s'amusèrent une fois de plus à provoquer Sam et ses potes gays
"Alors les pédales, pas trop dur de voir de vrais mecs à poil ? on se retient de jouir ?? ça banderait pas un peu sous la serviette ?"
 
Pour la première fois, Sam et ses potes ne baissèrent pas la tête  : Sam proposa un défi pour voir qui, des racailles ou des pd, avait le plus de force sexuelle. Les racailles ne
doutaient pas de leur victoire : rien qu'à regarder leurs corps musclés de "vrais mecs", ils étaient sûrs que les pd lâcheraient leur jus en deux minutes. Et c'est comme ça que Sam et
Malik se retrouvèrent face à face, pour le premier défi entre les deux groupes rivaux.
 
Les règles étaient simples : chacun devait masturber l'autre et le premier à éjaculer faisait perdre le point à son clan. Deux autres défis devaient suivre.
 
Malik était sûr de lui. A 18 ans, il était certes le plus jeune de la bande des racailles, et pas le mieux bâti. Footballeur avant tout, il faisait de la musculation
surtout pour suivre ses potes. Petit gabarit d'1m72 , il avait cependant un corps sec et musclé. Ses jambes étaient sa plus grande fierté : de vraies jambes de footballeurs, cuisses
puissantes, mollets parfaitement dessinés, recouvertes d'un léger duvet noir. 
 
Mais avant tout, les homosexuels le répugnaient, et il était certain que jamais sa bite ne se lèverait devant un mec. D'ailleurs, il était celui des 3 qui insultait le plus facilement
les voisins gays de la salle de musculation.
 
Pour Sam, 20 ans, les choses étaient bien différentes : se retrouver à masturber Malik, avec son consentement, était un vrai fantasme. Mais le défi lancé changeait tout
: impossible de se coucher devant la prétention des racailles. Il fallait laver des années d'affront, et pour cela tenir coûte que coûte. Sam disposait d'un physique imposant : 90 kilos
de muscles pour 1m85. Sa plus grande fierté étaient ses pectoraux puissants et ses biceps massifs. Mais devant un hétéro comme Malik, il se dit que cela ne lui servirait pas à grand chose...
 
Depuis 10 min donc Malik et Sam tentaient dans un défi de cockfight de se faire jouir contre leur gré.
 
Leurs styles étaient très différents : Malik agitait sa main sur le sexe en érection de Sam à une vitesse folle, comme si sa vie en dépendait !  Sam utilisait une technique plus
complexe : accélérations, mais aussi mouvements très longs, et petits massages localisés sur le bout du gland se succèdaient...Cette technique ne réussissait pas mal, loin de là : contrairement à
ce qu'il croyait, Malik ne résistât pas plus de 30 secondes avant que sa bite n'atteigne sa pleine érection ! Rouge de honte, il jetta alors un coup d'oeil vers Mouss et Kevin, qui lui
criaient de ne pas se laisser faire par un pd ! A vrai dire, ces encouragements ne l'aidaient pas beaucoup : la honte ajoutait à son excitation.
 
Sam sentait que l'avantage était de son côté. Après 10 min, le sexe de Malik commençait à donner des signes de faiblesse. Les premières gouttes de jus jouaient le rôle d'un lubrifiant
infernal qui rendait encore plus délicieux chacun des mouvements de la main de Sam sur son membre. Malik devait se rendre à l'évidence, Sam masturbait divinement bien. Pour se redonner du
courage, Malik essayait désespéremment de penser à des choses aussi peu excitantes que sa vieille prof de maths, mais rien n'y faisait, l'excitation montait. Même le corps totalement dénudé
de Sam ne lui semblait plus si dégoûtant qu'au début... 
 
Soudain Sam arrêta sa main, regarda Malik et chercha à l'humilier verbalement, pour affaiblir son esprit comme il avait déjà réussi à affaiblir son sexe.
"Alors petit Malik, 18 ans pour se rendre compte que tu aimais les mecs finalement ? Comment ça fait de se dire qu'on va bientôt vider ses couilles sur un pd, devant ses deux meilleurs potes
?"
 
Malik essaya de profiter de ce répit sur sa bite, mais les paroles de Sam enflammèrent sa tête : lui l'espoir du club de foot, le mec qui bavait sur les gays depuis tant
d'années risquait de perdre ce défi.
 
Malik décida alors de changer sa technique et de ralentir son bras, en adoptant un mouvement de main "circulaire" qu'il appréciait particulièrement lorsqu'il se branlait sous la douche.
Sam sentit le changement : soudain, la pression montait en lui, et il perçut cette sensation dans les couilles qui ne présageait rien de bon dans ce combat....
Merde, la technique de Malik était bien meilleure que la précédente, digne d'une branlette rapide de mec de 13 ans. Le duel se resserait, et Sam et Malik suaient désormais tous les deux à
grosses gouttes...Mouvements lents, massages de glands se succédaient avec une lenteur insoutenable des deux côtés. Malik et Sam se défiaient du regard, et Malik tentait lui aussi de prendre
l'avantage sur le terrain psychologique.

"Un pd reste un pd tu vois, et tous tes muscles ne te servent à rien là hein ? C'est ça la gonflette, des gros muscles, mais ça ne fait pas un mec ! Tu kiffes mon corps ? Tu vas jouir pour
moi Samounet, c'est comme ça que t'appellent tes copines ??" 
 
Mais Sam avait pris de l'avance et le sexe humide de Malik le rendait vulnérable. La main glissante de Sam rendait à chaque passage le plaisir plus insoutenable.
Après 20 min de combat acharné, Malik lâcha soudain la bite de son adversaire et leva les yeux au ciel. Sa queue se mit à trembler de manière incontrôlable, et de puissants
jets de sperme inondèrent le torse musclé de Sam. Malik mit 2 bonnes minutes à se vider les couilles, et Sam, sans pitié, n'arrêta de le masturber qu'après l'avoir complètement séché. Le
plaisir devint alors trop fort : les puissantes jambes de footballeur de Malik cédèrent sous lui, et il s'écroula. Mais l'humiliation n'était pas terminée : le moment de la libération
était venu pour Sam. Il finit de se branler au dessus de Malik, et recouvrit rapidement ce dernier de son propre sperme, qui jaillit en quantité incroyable. 
 
Malik le macho étalé dans une piscine de sperme au pied d'un mec : Mouss et Kevin, stupéfaits, ne dirent pas un mot devant cette incroyable issue à la première manche du défi.
 GAYS : 1 - RACAILLES : 0
 
A suivre...        
Par Weiduke - Publié dans : Racailles contre homos - Communauté : Communauté gay
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Avril 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus