Samedi 23 avril 6 23 /04 /Avr 20:05




Les cailleras connaissaient la règle : les pd pouvaient maintenant leur demander de se trouver une autre salle de sport. Ils avaient gagné leur tranquilité dans la salle de musculation de République en démontrant leur force sexuelle aux 3 hétéros. 
 
Malgré l'humiliation qu'ils avaient subie, Mouss, Malik et Kevin cherchaient pourtant encore le moyen d'éviter la sanction. Ils venaient depuis tous jeunes dans cette salle, tous leurs potes étaient là...Mouss essayait de négocier avec les pd pour trouver une solution. 
 
Sam proposa alors aux 3 racailles un marché : si l'un d'entre eux se faisait sodomiser pendant 15 min, et qu'il réussissait à retenir son sperme pendant tout ce temps, alors Malik, Sam et Mouss pourraient rester dans la salle, s'ils promettaient bien sûr de les respecter désormais. 
La proposition dégoûtait Mouss et ses potes. Aucun d'entre eux n'avait jamais accepté de prendre une bite dans son cul d'hétéro ! Pourtant, ils étaient sûrs de remporter ce combat. Si ces pd pouvaient imiter les filles en les masturbant et en les suçant, ils étaient sûrs que de vrais mecs, ne pouvaient jouir en se faisant enculer. Ils étaient donc certains de remporter cet ultime défi et de pouvoir rester dans leur salle de sport.
Restait à choisir le champion des racailles. Malik et Kevin avaient quand même lâché leur jus devant 2 folles... Les racailles choisirent de ne prendre aucun risque en désignant Mouss, le seul vainqueur hétéro du défi. 
Les pd devaient à leur tour choisir qui opposer au musculeux Mouss. Henri mourrait bien sûr d'envie de se venger, et Chan rêvait de dominer un mec au physique si disproportionné par rapport au sien. Mais Henri était trop attiré par le corps de Mouss et le risque était qu'il jouisse avant lui. Pour mettre tout le monde d'accord, le clan de pd désigna le mec avec la plus grosse queue. Les 20 cms de Sam gagnèrent alors haut la main.      
Les homos avaient le choix de la posture de sodomie. Contrairement à ce que pensait Mouss, Sam exigea qu'il se mette sur le dos, les jambes en l'air et écartées, de manière à ce que les deux adversaires puissent se regarder dans les yeux. Cela ne gênait pas Mouss, il aimait défier les pd de son regard et était sûr de pouvoir faire cracher à Sam son jus avant même de sentir quoi que ce soit. 
Mouss eut quand même un peu d'appréhension en réalisant la taille du sexe de Sam. Si les 20 cms du gay n'égalaient pas les 25 de Mouss, le membre du pd était plus épais que celui du beau black, qui commençait à craindre pour sa rondelle...        
 
Sam de son côté voulait tout faire pour éviter de faire souffrir la racaille. Il savait que la souffrance risquait de retarder son éjaculation en l'empêchant de ressentir tout le plaisir de sa première sodomie. Or il s'agissait bien de faire cracher à Mouss son Yop le plus tôt possible.
 
Sam entreprit donc conscencieusement de lubrifier l'orifice du beau black avec sa langue. Mouss était surpris de voir le pd la tête fourrée entre ses jambes, et faire preuve de tant d'application et de douceur. Pour lui, la sodomie était forcément quelque chose de rapide et de violent. Cependant, il craignait un peu la douleur quand même, et se dit que la salive pouvait aider à faire passer la queue imposante du pd...
 
Après avoir bien pris son temps, Sam sortit sa tête d'entre les jambes de Mouss, lui saisit les 2 jambes, et commença lentement à introduire son sexe dans l'anus du black. Sam avait rarement vu un cul aussi serré par la peur. Mais des années de pratique l'aidèrent à vaincre cette résistance petit à petit, et bientôt les 20 cms de Sam prirent place intégralement dans le cul de Mouss.
 
Mouss souffrait, mais soutenait fièrement le regard du pd : il ne falllait montrer aucune émotion devant cette folle. Le mouvement de va et vient débuta. Chan et Henri ne pouvaient s'empêcher d'être jaloux de Sam qui avait la chance de pouvoir limer le cul du mec le plus bandant du clan des racailles. Malik et Kevin étaient confiants de leur côté. Comme ils l'avaient prévu, le sexe de Mouss restait totalement flasque, insensible au charme de Sam. Mais ce dernier n'était pas inquiet, les festivités ne faisaient que commencer pour  le cul du black.
 
5 min s'étaient déjà écoulées, et toujours aucun signe d'excitation chez Mouss, qui narguait son adversaire. "Alors pd, on a cassé sa baguette magique ? Je te sens à peine là tu sais, tu as tout mis ? Tu crois que tu tiendras les 15 min sans juter dans mon cul de black ?"
 
Sam restait concentré. Il cherchait le bouton magique de Mouss, cet endroit qui provoque un irrésistible plaisir chez la quasi totalité des mecs, homos ou pas : la prostate. Sam savait que s'il trouvait celle de Mouss avec sa longue et puissante queue, ce dernier ne pourrait résister longtemps. Sam explorait donc avec sa bite le cul du beau noir, tout en ne le lâchant pas du regard. Il savait que malgré les efforts de Mouss pour rester impassible, son expression changerait forcément au moment où sa prostate serait effleurée pour la première fois...
 
A la 10ème minute, Sam commençait à desespérer. Mouss ne montrait aucun signe d'excitation, et toujours pas de prostate en vue. Il craignait aussi que la douleur d'une première sodomie n'empêche complètement la caillera de ressentir du plaisir avant la fin du défi.
 
Puis, Sam sentit une légère variation dans le regard de Mouss. Presque rien, mais tout de même...Il entreprit alors de redoubler d'effort et de pilloner le cul du noir comme jamais pour vérifier si le bouton magique ne trainait pas dans le coin. Les muscles de Sam saillaient de toute part, l'effort faisait gonfler les veines de ses bras.
 
En un instant, le regard de Mouss exprima la plus complète surprise ! A la douleur qu'il ressentait depuis le début de son enculage succédait soudain un plaisir inouï ! Sa longue queue se dressa d'un coup. 
Sam ne put s'empêcher de pousser son avantage :
"Yessss ! je te tiens le black, prépare toi à lâcher ton jus !"
 
Une sensation délicieuse grandissait dans les entrailles de Mouss. C'est à un vrai massage de prostate que se livrait le pd avec son gourdin, et le black sentait qu'il risquait de vite y succomber. Lui, le vainqueur d'Henri, le baiseur de toutes les filles de la cité, prenait plaisir à avoir une bite de pd dans le cul et allait causer la défaite finale de son clan. Mouss ondulait son corps comme une trainée submergée par le désir.
 
Sam tenait solidement écartées les jambes musclées du black, et continuait avec une énergie sans faille. Le sperme de Mouss était littéralement pompé par sa prostate. L'échéance des 15 min se rapprochait petit à petit...
Au bout du gland du champion des racailles, quelques gouttes de sperme commençaient à perler. Les yeux lui sortaient de la tête, il ne pouvait pas croire ce qui lui arrivait. 
 
Un dernier coup de rein de Sam eut raison de la résistance du black. Ses couilles se contractèrent visiblement, et plusieurs jets de foutre partirent directement sur son visage. Sentant le dénouement arriver, Sam avait saisit le baton luisant de la racaille pour lui diriger directement dans la gueule.
 
Mouss grognait comme un damné pendant que Sam lui branlait la queue pour prolonger l'humiliation et lui extraire l'intégralité de son sirop. Son visage fut bientôt entièrement recouvert de jus gluant. 
 
Le défi était terminé. Malik, Kevin et Mouss n'avaient pu se retenir de lâcher leur jus devant des pd, et ils devaient quitter la salle de muscu de République pour ne jamais y revenir.
Par Weiduke - Publié dans : Racailles contre homos - Communauté : Communauté gay
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Juillet 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus